top of page

Histoire pour aider son enfant à dormir dans son lit sereinement

Parfois, les enfants peuvent rencontrer des difficultés à rester dans leur lit et je vous expliquais pourquoi dans ce précédent article. On le sait, le manque de sommeil est un des combats les plus difficiles quand on est parents. Car sans sommeil, difficile de réguler ses émotions et de faire face à nos p'tits bouts qui ont besoin de toute notre attention au réveil.

Je vous partage une histoire que j'ai écrite et que je donne souvent aux parents d'enfants en bas âge qui rencontrent ce genre de difficulté. N'hésitez pas à la tester, et à me dire si elle a eu les pouvoirs magiques escomptés 😊.


Quelques instructions au préalable

Vous pouvez lire cette histoire à votre enfant, après le rituel du soir. Veillez à ce que ce moment reste agréable. Prenez le temps de la lire lentement, pour faire de cette lecture un moment de détente. Je vous conseille de la lire avant seul pour vous en imprégner.

N’hésitez pas à surjouer le pouvoir des bisous, et faites-le avec conviction, n’oubliez pas que tout ce que vous dites aux yeux de vos enfants vaut de l’or. Surtout pas de pression, si cela ne vient pas tout de suite, laissez le temps à votre enfant de s’imprégner de cette histoire, et continuez de l’encourager.


Et si cela ne fonctionne pas ?

Le mieux, est de rentrer vraiment dans le jeu, de prendre un ton désolé, en lui disant « oh mince… le pouvoir magique n’a pas marché ? C’est peut-être de ma faute, je n’ai peut-être pas fait les bisous comme il fallait ! On va réessayer, tu veux bien ? » ou alors « tu sais, j’ai une copine qui a essayé avec son enfant, et ça n’a pas marché tout de suite, mais au bout de 3 fois il était déjà très apaisé. On va réessayer, d’accord ? ».


Installation

Demandez à votre enfant de s’allonger confortablement dans son lit. Il peut bouger s’il en éprouve le besoin pour réajuster cette position, il faut qu’elle reste agréable. Il n’est pas obligé de fermer les yeux, le plus important est qu’il reste tranquille et attentif. Si cela est conflictuel, ne pas poursuivre, et reporter cette histoire au soir suivant sans s’énerver, c’est qu’il n’est pas prêt.

Il faut que l’enfant ait son doudou près de lui. Vous pouvez commencer par mettre son doudou sur son ventre et lui faire faire quelques petites respirations afin qu'il puisse faire monter et descendre son doudou tranquillement. On prépare ainsi doudou à la détente tranquillement...


Histoire « Le pouvoir des 10 bisous de doudou »

Il était une fois, un petit garçon qui avait du mal à trouver son sommeil. Il n’aimait pas du tout faire la sieste. Il trouvait qu’il n’en avait pas besoin et que cela était une perte de temps. Il entendait souvent que cela lui ferait du bien de dormir, qu’il serait moins énervé. Mais rien n’y faisait, il n’avait pas envie de dormir, un point c’est tout. Le problème, c’est qu’il ne savait pas trop pourquoi.

La nuit, c’était pareil. Souvent il se réveillait, et il avait envie terriblement envie de rejoindre son papa ou sa maman, parce qu’il ne se sentait pas en sécurité dans sa chambre. Pourquoi ? Il ne le savait pas trop, et cela l’embêtait. Il savait bien que ça réveillait son papa et sa maman, alors qu’ils avaient eu aussi besoin de faire un gros dodo, pour être en forme le lendemain. Mais c’était plus fort que lui.

 

Un jour, la maman du petit garçon, décida qu’il était assez grand pour lui révéler un secret.

- Mon grand. Est-ce que tu sais pourquoi les enfants ont des doudous ?

Le petit garçon ne savait pas trop quoi répondre.

Sa maman lui répondit :

- C’est parce que les doudous ont tous un pouvoir magique, celui de veiller sur les enfants lorsqu’ils font la sieste ou lorsque la nuit tombe et qu’il est temps d’aller se coucher.

Le petit garçon semblait étonné. Il réfléchissait. C’est vrai que tous ces copains avaient des doudous eux aussi, et que lorsqu’il serre son doudou dans ses bras, il se sent rassuré. Quand il a de la peine, il a très envie d’avoir son doudou avec lui. Et à l’école aussi, il se souvient du moment de la sieste où les enfants ont le droit d’avoir leur doudou. Il n’avait jamais fait attention à tous ces détails. Sa maman dit sûrement vrai.

- Maman ? Mais toi alors, pourquoi tu n’as pas de doudou ? Tu n’as pas peur la nuit ?

- Mon chéri, quand on devient un papa ou une maman, on nous offre un autre super pouvoir magique. Celui de ne plus avoir peur la nuit. En échange, on se doit de veiller sur nos enfants. A chaque fois que tu dors, il ne peut rien t’arriver, parce qu’il y a toujours un adulte pour veiller sur toi. Tu n’as rien à craindre.

Le petit garçon réfléchit encore. C’est vrai qu’à chaque fois qu’il s’est levé la nuit pour aller voir son papa ou sa maman, il y avait toujours quelqu’un pour veiller sur lui. Même si ce n’était pas sa maman, il y avait au moins son papa, ou son papi ou sa tatie. Il n’a jamais été seul.

Et puis, dans sa chambre, il a tout un tas de doudous. Si sa maman dit vrai, c’est sûr, il n’a donc plus aucune raison de s’inquiéter.

Sa maman lui dit :

- Je sais que tu es parfois inquiet la nuit, et que tu ne fais pas exprès quand tu viens nous réveiller. C’est difficile aussi pour toi. Mais pour t’aider, je vais te montrer quelque chose de magique.

La maman prend alors le doudou du petit garçon, et y dépose 10 bisous (le faire en même temps) et lui dit

- Le premier bisou, c’est pour te rappeler combien je t’aime.

Le deuxième bisou, c’est pour remercier ton doudou qui va t’aider à être courageux.

Le troisième bisou, c’est pour que tu fasses de beaux rêves.

Le quatrième bisou, c’est pour te rappeler à quel point tu es un grand garçon dont je suis très fière.

Le cinquième bisou, c’est pour chasser toutes tes peurs, et que tu puisses dormir profondément pour te reposer et être en pleine forme.

Le sixième bisou, c’est pour te rappeler que nous veillerons toujours sur toi avec ton papa.

Le septième bisou, c’est pour te dire que lorsque tu vas te reposer, je ne t’abandonne pas. Je vais en profiter pour prendre du temps pour moi, parce que j’en ai besoin pour être heureuse.

Le huitième bisou, c’est pour que tu restes tranquillement dans ton lit jusqu’à ce que ce soit l’heure de te lever, et que tu t’endormes profondément.

Le neuvième bisou, c’est un énorme bisou rien que pour toi, et que tu pourras reprendre la nuit si tu en as besoin.

Le dixième bisou, c’est pour te souhaiter à toi et à ton doudou une très belle nuit avec de doux rêves étoilés.

 

Maintenant, lui dit sa maman, tu peux serrer très fort ton doudou contre toi. Toute la nuit, il veillera sur toi et continuera de diffuser le pouvoir magique des 10 bisous de maman. Alors, bonne nuit mon grand.

 

Astuces supplémentaires :

N'hésitez pas à personnaliser cette histoire en remplaçant maman par papa, ou le petit garçon par une petite fille pour que votre enfant puisse encore plus s'identifier à l'histoire.


Si cette histoire capte votre enfant, lors des moments de séparation si cela est compliqué ou s’il dort en dehors de chez vous, vous pouvez lui dessiner un bisou ou un cœur sur la main au feutre (afin qu’il ne s’efface pas facilement avec le lavage de main), et lui dire que vous lui déposez le bisou numéro 1.


Je suis Rosalie GUNTHER, Sophrologue et Accompagnatrice Familiale spécialisée dans l'accompagnement des TND, basée sur Saint-Chamond (42).

0 commentaire

Comments


bottom of page