top of page
Rechercher

Avoir un TDAH ne veut pas dire être fainéant

Cette première idée reçue est celle que vous aurez peut-être déjà entendu de la part d'autrui. Peut-être même qu'en tant que parent, vous l'aurez pensé ou dit, soit par méconnaissance de ce trouble ou tout simplement par déni parce qu'il n'est pas toujours simple de se rendre compte que notre enfant rencontre des difficultés.


Ce que vous devez savoir c'est que le TDAH (Trouble Déficit de l'Attention avec ou sans Hyperactivité) est un syndrome d’altération des fonctions exécutives.

Les fonctions exécutives, ce sont les capacités cérébrales qui nous permettent de reconnaître les tâches à accomplir, d’être motivé de façon adéquate, de planifier et d’organiser la manière de les exécuter, d’initier les diverses composantes de la tâche sans délai excessif et de maintenir l’effort et les actions nécessaires pour l’achever.

Pour de nombreuses personnes ayant un TDAH, les fonctions exécutives présentent un retard significatif de développement. Elles ne sont pas matures. Parfois ce retard est rattrapé avec le temps, parfois il persiste.

Ces altérations des fonctions exécutives sont des caractéristiques du TDAH, et non pas les causes de ce trouble.

Une fois qu'on a dit cela, on comprend mieux pourquoi un enfant ayant un TDAH a beaucoup de mal à initier une tâche. Ce n'est pas qu'il ne veut pas, c'est qu'il ne peut pas. Il est souvent difficile pour les proches de le comprendre, et souvent, cela peut causer des tensions familiales.

"Il est incapable de faire ses devoirs, mais par contre, pour passer des heures sur sa console de jeux, là aucun souci !". Même si cette description peut ressembler à un comportement d'adolescent dans cette période de procrastination qu'on adore en tant que parent 😅, un enfant qui a un TDAH rencontrera ce souci bien avant l'adolescence. Il pourra même avoir du mal à initier des tâches même si celles-ci peuvent lui faire très plaisir. Tout simplement parce que commencer une nouvelle action lui demande de déployer une énergie folle.

J'aime donner cet exemple aux parents pour qu'ils tentent de mieux comprendre le fonctionnement de leurs enfants : "Imaginez que vous deviez vous atteler à la tâche ménagère que vous préférez le moins. Mais avant de la commencer, il va vous falloir monter 10 étages à pieds." Cet exemple n'est pas exagéré, il reflète vraiment ce qu'il se passe dans la tête d'un enfant à qui on peut demander de faire ses devoirs alors qu'il a déjà déployé énormément d'énergie lors de sa journée pour tenter de rester attentif. Alors oui, cela lui sera plus aisé d'initier une partie de jeux vidéo, de faire un coloriage d'aller à une activité sportive ou une tour géante en Kapla, et il pourra d'ailleurs y passer énormément de temps. Tout simplement parce qu'avoir un TDAH, c'est aussi être passionné et créatif.


En tant que sophrologue, mon rôle est de sécuriser l'enfant qui vient en consultation en le rassurant sur le fait que j'ai bien les acquis pour comprendre son mode de fonctionnement. Souvent la plus belle récompense de mon travail, c'est lorsqu'un enfant dit à ses parents "enfin quelqu'un qui me comprend". Car oui, je sers souvent de traductrice avec les parents, de médiatrice parfois, et surtout je suis une main tendue pour aider toute famille qui en a besoin à resserrer les liens.

Je viens de vous expliquer qu'il est difficile pour un TDAH de se motiver, alors je déploie les grands moyens pour faire en sorte que l'envie de se saisir de la sophrologie en dehors de mon cabinet soit là. Pokemon, Harry Potter, Totally Spies, One Piece, Encanto, Naruto… mais aussi joueurs de football, jockey, le pôle Nord ou les trains … Si vous aviez accès à l'historique de mon moteur de recherches vous vous demanderiez vraiment si je suis sophrologue 😅. Je passe beaucoup de temps à comprendre ce qu'un enfant peut aimer dans un dessin animé, un livre, une passion, pour en tirer le meilleur et trouver le déclic qui l'aidera à pratiquer la sophrologie à la maison. Parce que oui, un accompagnement en sophrologie est sincèrement très efficace quand on est confronté au TDAH. Mais si l'enfant ne s'en saisi pas ou n'y trouve pas d'intérêt, alors cela ne sert pas à grand-chose. Mon rôle c'est de trouver LE truc qui va susciter l'intérêt dont il a besoin pour initier ce travail.

3 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page